2012/12/22

Dictionnaire de la bêtise et des idées reçues


Suis tombé sur un Marianne au titre accrocheur en rangeant mon placard à vieux papiers : « Nouveau dictionnaire de la bêtise et des idées reçues ». Dix ans déjà que la revue traînait là, coincée sous une pile d’Action Française des sieurs Maurras, Daudet et Pujo, qui question bêtises en connaissaient eux aussi un rayon, et même un fameux, mais c’est une autre histoire, faut pas tout mélanger. Pour ceux qui ont un peu de bouteille, Marianne c’est d’abord une figure, celle de Jean-François Kahn, l’empêcheur de tourner en rond des années 80 à 90, l’indispensable histrion des plateaux télé de l’époque. Même que je le revois encore, postillonnant, soubresautant et grimaçant à l’antenne, façon clown médiatique ou bonimenteur de foire… agité du bocal, comme aurait dit Céline, bonne plume et langue de pute... ne pas tout mélanger, bis repetita ! Oui mais voilà, Marianne c’est des souvenirs qui remontent et s’entremêlent. Qu’est-ce qu’on y peut si je me souviens qu’il y a dix ans, en 2002, la bêtise avait pour nom Le Pen et qu’aujourd’hui encore elle s’appelle toujours pareil.

Extraits :

Antifascisme : Ultime cause militante qui demeure quand on a bradé toutes les autres. D’où la nécessité de cultiver la menace « fasciste » pour pouvoir au moins continuer à pratiquer l’antifascisme.

Best-seller : Ouvrage généralement écrit par une autre personne que celle qui le signe. Celui qui le signe aurait été incapable de l’écrire, celui qui l’a écrit aurait été incapable de le vendre.

Communisme : Système effroyable où, par exemple, des milliers de restaurants conçus sur le même moule et affichant la même façade embauchent un personnel sous-payé portant le même uniforme et vendant les même hamburgers accompagnés de la même boisson pétillante.

Concurrence : Le choix chez MacDo, ou à Euro-Disney, entre Coca-Cola et Coca-Cola light.

Johnny Hallyday : Cinquante ans de service. Chanteur préféré des tenants de la modernité.

Mozzarella : Fromage absolument sans aucun goût, devenu pour cette raison assez consensuel pour devenir furieusement à la mode.

Niquer : Terme jeune et branché, contrairement à « enculer » qui est une expression beauf.

Poulet fermier : Poulet généralement élevé en batterie… mais dans une ferme.

Rentrée littéraire : Correspond pour 580 auteurs à la date de la sortie.

Sade : Ajouter « le divin marquis », même si on ne sait pas pourquoi. 

Sans-papiers : Expression imaginée par l’extrême-gauche pour la substituer à celle « d’immigré clandestin », afin de transformer une transgression de la loi en une privation d’un droit. Par extension : certains anars considèrent que les cambrioleurs sont des sans-clés. Ce qui n’est pas faux non plus.

Soldes : Moment de l’année où les marchandises sont vendues à leur juste prix.

(Les auteurs de ce Nouveau Dictionnaire étaient Bénédicte Charles, Philippe Cohen, Jack Dion, Eric Dior, Nicolas Domenach, Guy Konopnicki et Jean-François Kahn)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire