2016/02/06

Œdipe is your laugh :
une histoire de la librairie Entropie



Slim envoie la sauce
Le chat à neuf queues. Slim n'en a qu'une, mais il en use.
Slim est le héros de la bande-dessinée Entropie mon amour, de Stéphane Cattaneo, qui donne son nom à la librairie Entropie. La bande-dessinée, pas le chat. Slim est coquet : il faut le voir avec ses cuissardes en peau de toréro colombien.
Slim, abbé vitré
Il le faut bien : il doit retrouver Entropie, sa fiancée, qui n'est autre que le fantôme de sa mère. Le temps est retourné, pas étonnant qu'on y croise Mœbius. Il y a une église aménagée, des tableaux au mur, la musique de Soft Machine et de King Crimson. 
La liqueur de bavulve
Mais surtout, il y a la liqueur de bavulve ! Un mélange étrange, au fort pouvoir aphrodisiaque. Qui contient probablement de la mandragore sûre. La probabilité, c'est essence de l'entropie.

Trois fioles de liqueur de bavulve
Les curieux pourront en voir (en boire, c'est moins sûr) en librairie Entropie. Le docteur S. Lim, de la société de botanique et de géométrie de Montélimar, en a produit en 1970 un essai, aux éditions du Chat Nouveau : La liqueur de bavulve, de la cueillette à la distillation.
Mais que boit-on donc lors des ANPéRos ? C'est à découvrir le vendredi 19 février, à partir de 18h00.

Librairie Entropie, le catalogue
L'unique catalogue "choix de livres" de la librairie en garde encore la trace, sur les pas de Marcel Yarmolinsky, non loin du Jardin aux sentiers qui bifurquent de Jorge Luis Borges.


 Voilà, tu la connais l'histoire.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire