2014/02/22

Grandeur et Unité de la Librairie Entropie

"La néologie n'est pas faite pour le chien de Cratyle."
"Or, étant hommes, tous ont besoin d'unités."
Michel Dubesset

Les kilo-, méga-, giga- et téra- sont des préfixes du Système International d'unités, abrégé en SI (si, SI impératif !). Ce kilo est trompeur. Il n'est pas mille, il est mille vingt-quatre. Soit 2x2x2x2x2x2x2x2x2x2. Deux puissance dix. Une habile union entre le système binaire et le décimal. On devrait dire un kibi, abrégé en Ki. Quoi qu'il en soit, ils sont passés dans l'usage public, notamment par l'usage des cassettes, disquettes souples et dures, de disques zip, disques durs, clés usb. Pour une poignée de milliers de dollars, on peut désormais avoir une clé de 1 téra-octet. On estime depuis 2007 que la quantité d'information numérique produite sur Terre dépasse les capacités de stockage afférentes. Il est donc à craindre que l'inflation continue. Après le téra-, il y a le péta-, l'exa-, le zetta-, le -yotta. Et après ? Il est encore possible de voter, ce n'est pas décidé à ce jour. Certains proposent le hella-. Hellabit dans tout ça ? Tout de suite ça fait plus classe, surtout pour stocker des chats. Tiens, pourquoi bit, d'ailleurs ? Et quelle différence avec le byte ? Le bit est une contraction (ça arrive dans l'eau froide) des lettres extrêmes de "binary digit"; forgé en 1948. Il a gagné sur binit ou bigit. L'unité binaire vaut 0 ou 1. Un octet, c'est une série de 8 bits. Est-ce un byte ? Pas si simple. En pratique, oui. En théorie, on devrait dire un multiplet. La pratique et la théorie, on le sait, en théorie c'est pareil. En pratique en revanche... Il y a également le dit (le même en base 10, et non en base 2). Et le trit. Trit qui en théorie est plus "efficace" que le "bit". Mais en pratique, bien moins pratique.

Et l'Entropie dans tout ça ? C'est une grandeur physique comme deux autres. La thermodynamique, en joule/Kelvin (J/K). Et l'entropie informatique, correspondant à une quantité d'information. Elle s'exprime en nat, en shannon (oui, de Claude Shannon, le compère de Weaver), en nepit ou en nit.

Et l'informatique, ça peut être plus rigolo que ça ? Dans les unités de l'informatique, il y a le nono (pas même un nombre), le binon (l'une des parts du bit, pas exemple), le hobbit, le déket, le flit et le flop, le pica.

Bref, si vous ne saviez pas que le pixel était à la base un élément d'image (abréviation phonétique forgée sur picture element), ou si vous voulez en savoir plus, il existe un glossaire. Le glossaire des "Unités et grandeurs de l'informatique". Cet opuscule a été écrit par M. Dubesset. Un homme pour qui la culture, la typographie, la précision et l'humour sont des arts méritant d'être vécus ensemble, et transmis. Ce glossaire est en quantité limitée à la Librairie Entropie.

Qu'on se le dise.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire