2015/02/08

ANPéRo : Les Nouvelles vagues (06/02/2015)




Premier ANPéRo de l'année avec enfin du sang neuf, directement puisé dans les 2,2 % d’audience cumulée de France Culture, 93.5 FM Paris et alentours. 
Yep yep yep ! la chair plus ou moins fraîche et l'oeil plus ou moins clair, trois petits nouveaux, dont une nouvelle, sont venus passer la soirée d'hier en bonne compagnie à la librairie l'Entropie. Trois ! Sur les 300 000 auditeurs franciliens que compte la station, c'est très peu, certes, mais ce n'est pas rien : chouïa barka, comme on dit là-bas. Et puis, pour moi qui ne suis qu'oreilles et n'aime que les accords parfaits, une soirée réussie n'est pas subordonnée au nombre de convives, mais à la qualité de leurs gazouillis et de l'harmonie qui s'en dégage qu'ils soyent dix ou dix-mille :



A quoi ressemblaient les z'oiseaux-zelle de cette nouvelle espèce ? M'en va maintenant vous les décrire :

Jeune pousse d'endive
ZA... : petit bout de femme coquette, discrète et pleine de charme, qu'on imagine, je ne sais pas pourquoi, chanter des standards d'Ella Fitzgerald et Billie Holiday sur la scène new-yorkaise du Cotton-Club... ou bien encore du Piaf sur celle de l'Olympia.

YA... : tout le contraire de ZA, soit un grand bout d'homme avec des airs de bouddha à l'aise dans ses baskets, son pull marine et son battle-pant.

GU... : un jeune quadra un peu desperado sur les bords, mais hyper-attachant. S'est fondu dans le décor et l'ambiance avec une rapidité surprenante, au point de faire passer les vétérans des ANPéRos pour de jeunes novices.

A ces trois-là, et aux autres aussi, la librairie a fixé rendez-vous au printemps pour le prochain et peut-être dernier ANPéRo de la décade. On y verra encore une fois la tronche du tôlier si son banquier lui prête vie donc pognon, ou l'inverse. Probab' qu'on y fera à nouveau du barouf en baffrant, du shopping en chopinant... et possib' aussi qu'on quizz :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire