2015/04/25

Paroles de Poilu : Edouard Rey (1882-1916)

Edouard Rey était natif de Belleserre, dans le département du Tarn, patrie de Jean Jaurès et berceau du socialisme. Il y tenait une entreprise de maçonnerie suffisamment florissante pour ne pas craindre l'avenir, sauf que l'avenir...
En août 1914, lorsque l'Allemagne déclare la guerre à la France, Edouard a 32 ans, est marié depuis peu et père d'une petite fille qu'il chérit tendrement... mais qu'il abandonne cependant, pour rejoindre à Bordeaux le 7ème Régiment d'Infanterie Coloniale et ses milliers de marsouins en route pour le Front.
Atteint de dysenterie au deuxième mois du conflit, le caporal Edouard Rey est aussitôt évacué dans un hôpital de l'arrière, ce qui lui permet sans doute d'échapper à la boucherie initiale des premiers combats, mais ce n'est-là malheureusement qu'un léger sursis, quoi qu'en dise son père dans une lettre d'octobre 1914 :

Nous préférons te savoir à l'abri dans un hôpital, plutôt qu'à coucher dehors en face les Allemands. Tâches moyen d'y rester le plus longtemps possible. Tu verras que d'ici peu les choses s'arrangeront et que tout sera bientôt à peu près fini.

Dix-huit mois plus tard, son fils sera mortellement blessé par un éclat d'obus, tandis qu'il s’occupait à fortifier des tranchées du côté de Foucaucourt-Soyécourt, dans la Somme.

o~O~o

On trouvera ci-dessous, sur des illustrations de Joseph LESAGE, quelques paroles extraites de la correspondance du poilu Edouard-Jean-Alexandre REY :





Aucun commentaire:

Publier un commentaire